AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

~Serez-vous... à l'Olympe du royaume?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
♕ Je suis Monsieur Alexandre
Témoin de vos aventures

♟ Complots : 76
♟ Arrivée à Paris : 09/10/2011
♟ Localisation : Au-dessus de toi
♟ Profession : Gardien de vos secrets




Sous le sceaux du secret
Mon coeur balance:
Jeu d'espion: Je travaille pour vous, pour vos ennemis et pour moi-même.
Côté RP:
MessageSujet: ~Serez-vous... à l'Olympe du royaume? Lun 28 Nov - 13:35



    La famille royale


    Craignez de vous approcher du soleil ! Vous vous en brûlerez les ailes. La famille royale reste au sein de son cocon d’or et d’argent et ne se mêlera à vos intrigues que si votre place est assurée.
    Mais ne croyez pas qu’elle ne fait que subir vos complots, elle en est même parfois l’instigatrice. Pour ne point la craindre, il vous faudra la séduire, lui plaire et tâcher de grader une infinie constance.
    Votre tête est fragile sur vos épaules, ne la laissez par tomber !


    ~ Libre
    ~ Réservé
    ~ Pris


    Gabrielle de Verneuil ~ Felicity Jones
    Marie de Chevreuse ~Cécile Cassel
    Gaston d'Orléans ~ Andrew Garfield
    Armand du Plessis ~ Michael Fassbender
    Arnaud de Mondaye ~ Robert Pattinson
    Louis de Sérigny ~ J J Feilds




Dernière édition par Monsieur Alexandre le Ven 16 Mar - 13:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les3mousquetaires.forumactif.com
avatar
♕ Je suis Monsieur Alexandre
Témoin de vos aventures

♟ Complots : 76
♟ Arrivée à Paris : 09/10/2011
♟ Localisation : Au-dessus de toi
♟ Profession : Gardien de vos secrets




Sous le sceaux du secret
Mon coeur balance:
Jeu d'espion: Je travaille pour vous, pour vos ennemis et pour moi-même.
Côté RP:
MessageSujet: Re: ~Serez-vous... à l'Olympe du royaume? Lun 28 Nov - 14:05


    ♦ Gabrielle de Verneuil ♦



    ♣23 ans
    ♣Mariée, 2 enfants
    ♣Française
    ♣Duchesse de la Valette, fille légitimée de Henri IV et d'Henriette de Verneuil
    ♣Felicity Jones
    ♣ PRISE


    Facétieuse, optimiste, enjouée, frivole, débordante d’idées, capable d’une grande sournoiserie, discrète sur ce qui la touche personnellement, débrouillarde, franche, facilement détestable si l’on se frotte à son humeur vive


    Fille d’Henri IV et de Henriette d’Entragues, née en 1603, elle fut l’un de ces enfants illégitimes du roi, à l’enfance houleuse et ternie par la disgrâce.

    L’ambition teintée d’orgueil de sa mère rendra son enfance chaotique : lancée dans un complot contre le propre fils de son royal amant, le futur Louis XIII, Henriette se verra descendre dans l’estime du roi ; si elle parvint à revenir en grâce, ses demandes, attentes et volontés ambitieuses lasseront Henri IV qui en 1609, la laissera quitter la cour pour rejoindre les terres de Verneuil qu’il lui avait offerte quelques années auparavant.
    C’est là que Gabrielle grandit, loin de la cour qui avait vu ses premiers pas et ses premières facéties. Eloignée de ce théâtre, Henriette ne voulu pas moins la meilleure éducation pour ses deux enfants, Gaston – né en 1601 – et Gabrielle. Elle les entoura des meilleurs précepteurs, jouissants en province de son titre pourtant éteint de favorite royale. Mais si les premiers temps furent heureux pour les enfants, la régence terni ce tableau et dès 1611, la jalousie de Marie de Médicis vint s’abattre sur la marquise de Verneuil, l’accablant de dettes. Ce fut dans cette adolescence aux plaisirs restreints que la caractère de Gabrielle se découvrit pourtant. Optimiste à l’extrême, s’efforçant de conserver cette gaieté qui lui était propre et son air espiègle, elle savait donner quelques couleurs à un quotidien qui se ternissait petit à petit. Ses facéties sans gravité, ses jeux, ses bons mots savaient alléger les esprits. Mais elle développa dans ces années un grand sens de la débrouillardise et une pugnacité à toute épreuve.
    La disgrâce de Marie de Médicis mis fin à ces années sombres et sans rancœur contre l’ancienne favorite, afin de ne plus accabler une demie-sœur qui l’avait été par l’italienne, il fit revenir à la cour Gabrielle, lui offrant peu après une place dans la Maison de la Reine. Elle pu alors laisser libre cours à son caractère fantasque. Extravertie, ne cherchant que l’amusement, elle se lia avec Marie de Chevreuse pour ôter la jeune reine du lourd carcan espagnol. Mais la chute de celle-ci, puis sa fausse-couche mit un terme à ces jeux insouciants et Gabrielle se vit alors mariée, en 1622, à Bernard de Nogaret, duc de la Valette, qui s’empressa de mettre fin à cette réputation. Le duc, d’humeur aigre envers elle, n’empêcha pas Gabrielle se s’échapper de son emprise et d’entrer dans les plus sombres complots.


    Ceux que je connais

    Spoiler:
     


    ♦ Marie-Aimée de Chevreuse ♦



    ♣25 ans
    ♣Mariée, 5 enfants, dont trois d'un premier mariage
    ♣Française
    ♣Duchesse de Chevreuse, épouse du prince de Joinville et anciennement duchesse de Luynes
    ♣Cécile Cassel
    ♣PRISE


    Vive, entière, extravertie, coquette, séductrice, vivace, intelligente, peu honnête, infidèle sauf à sa propre cause, ambitieuse, loyale à ses amitiés, passionnée, aventurière, de mauvaise foi


    Fille du duc de Montbazon, Marie épouse en 1617 Charles d’Albert, duc de Luynes, connétable de France et favori de Louis XIII. Elle joui quelques années de la position de son mari pour attirer à elle le jeune roi qu’elle séduit sans désir de le détourner de la reine: son unique but est d’asseoir sa position à la cour.
    Marie y parvint et est nommée surintendante de la Maison de la reine. Devenue très proche d’Anne d’Autriche, elle en devient l’amie fidèle, la confidente et l’entraîne hors des limites fixées par son éducation espagnole rigoureuse.
    Mais les éclats de la jeune duchesse coûtèrent une grossesse à la reine et suite aux débordement de Marie et de ses amies, celles-ci sont disgraciées et quittent leur charge. Nous sommes en 1622, et Marie se lance alors dans ses premières rancoeurs, ses premiers complots contre ce roi désabusé et pis encore: son sinistre ministre qui la tient en basse estime.
    Le duc de Luynes décédera en décembre 1622, mais Marie n’attendra que quelques mois pour se remarier à son amant, Claude de Lorraine, duc de Chevreuse. S’il ne la pousse pas dans ses intrigues, il ne la trahi pas non plus et reste éloigné de ces cabales. Peu gênant et peu jaloux, Marie laissera facilement ses scrupules de côtés pour convoler dans d’autres bras...ou comploter de sombres desseins.
    Âme de la rébellion, elle se sait intouchable par sa position.


    Liens

    Spoiler:
     


    ♦ Gaston d'Orléans ♦



    ♣18 ans
    ♣Célibataire
    ♣Française
    ♣Duc d'Orléans, prince de France, deuxième fils du feu roi Henri IV
    ♣Andrew Garfield
    ♣RESERVE


    Inconstant ; Infidèle ; Comploteur-né ; Ambitieux ; Aime les arts et grand mécène ; Orgueilleux ; D’humeur extraverti et enjouée ; Joueur ; Susceptible ; Galant


    Si l’inconstance avait un nom, ce serait celui du jeune frère du roi, Gaston. Aimé à l’extrême par une mère qui a toujours voulu le favoriser, ambitieux mais sans réel don de mettre sur pied ses chimères, Gaston apparaît pourtant comme un garçon des plus charmants, grand joueur et – dit-on – amateur de femmes.
    Eternel second, il a depuis toujours cherché les faveurs de la régente italienne et aujourd’hui encore, alors que le roi n’a pas encore d’héritier, il espère monter un jour sur le trône de France s’il devait arriver malheur à son aîné. Pour cela, il ne met aucune limite à son imagination et à la bienséance et projette de plus sombres complots, qu’ils soient imaginaires ou bien réels. Mais un prince de France ne pouvant être mêlé à ces intrigues, il sait, par quelques douceurs hypocrites, s’entourer d’âmes serviles qu’il pourra dénoncer si le plan échoue. Encore jeune, il a pourtant depuis longtemps remisé ses scrupules et n’hésite pas à faire tomber ceux qui pourraient le gêner ou qui feraient les coupables idéaux. Orgueilleux, il espère que son mariage sera repoussé et n’hésite pas à refuser des noms qui s’ébruitent dans les cabinets royaux.
    Inconstant, il ne cesse d’aller d’un complot à un autre, tournant le dos à ce qu’il appelait ses « amis » et se créant ainsi une petite cours de jeunes gens tout aussi velléitaires que lui.
    Mais on ne peut ôter au jeune homme une certaine douceur dans ses gestes et paroles, un grand attachement à l’art, facette qu’il tient de ses racines italiennes. Grand mécène, il aime s’entourer d’artistes et poètes.


    Ceux que je connais

    Spoiler:
     


Dernière édition par Monsieur Alexandre le Ven 16 Mar - 13:22, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les3mousquetaires.forumactif.com
avatar
♕ Je suis Monsieur Alexandre
Témoin de vos aventures

♟ Complots : 76
♟ Arrivée à Paris : 09/10/2011
♟ Localisation : Au-dessus de toi
♟ Profession : Gardien de vos secrets




Sous le sceaux du secret
Mon coeur balance:
Jeu d'espion: Je travaille pour vous, pour vos ennemis et pour moi-même.
Côté RP:
MessageSujet: Re: ~Serez-vous... à l'Olympe du royaume? Dim 11 Mar - 13:01



    Les conseillers


    Ministres, secrétaire, conseillers ou politiques, ne croyez pas que leurs vies se résument à de longues réunions: craignez plutôt leur esprit fin et aiguisé, le sens des affaires et leur don de manipulation. Car sous le masque d'un honnête homme peut se cacher de plus sombres desseins pour celui dont le but est défini.
    Ces conseillers, gardez-les auprès de vous car leur bras est long et leur influence est grande.




    ♦ Armand du Plessis ♦




    ♣ 40 ans
    ♣ Célibataire
    ♣ Français
    ♣ Cardinal - duc de Richelieu et de Fronsac.
    ♣ Michael Fassbender
    ♣ PRIS


    Intransigeant, intelligent, sournois, impitoyable, manipulateur, habile politique, désire de tout son être la gloire de la France à qui il sacrifierait tout.


    Rien ne prédestinait le jeune Armand à devenir un homme d'état avec autant de pouvoirs, éclipsant même jusqu'à son maître, le Roi Louis XIII. En effet de petite noblesse de surcroît pauvre, sa naissance n'eut rien de glorieuse, surtout lorsque vinrent s'ajouter les malheurs familiaux comme la perte de son père alors qu'il n'avait que cinq ans. Les Du Plessis ne doivent qu'à la faveur royale de ne pas avoir été acculés à la ruine. Très tôt, sa mère l'envoya au collège pour y apprendre le métier des armes, mais Richelieu n'ayant aucun goût pour la guerre prit comme une bénédiction, lorsque son aîné refusa l'évêché de Luçon. Il embrassa donc à vingt ans, la carrière ecclésiastique qui lui convenait davantage étant, qui plus est de santé fragile.

    Ayant su par ses discours s'attirer les bonnes grâces de la reine mère Marie de Médicis, il monta alors très vite les échelons et enchaîna les plus hautes fonctions comme celle de Grand Aumonier ou de Ministre des Affaires Étrangères. Néanmoins, le jeune roi méfiant ne lui permet que plusieurs années plus tard de rentrer à son conseil. Ses talents de fin négociateur avaient su le convaincre de ses rares aptitudes pour les affaires du royaume. Malgré cette grande confiance, le roi le hait profondément par jalousie certaine et par ce dégoût de dépendance qu'il a de lui. La démission ou le renvoi d'un tel homme serait un désastre pour le pays. Richelieu en est parfaitement conscient et s'il tente de s'attirer définitivement les faveurs royales en ne froissant pas son maître plus encore, il joue pertinemment de son écrasante personnalité.


    ♦ Ceux que je connais ♦

    Spoiler:
     


    ♦ Arnaud de Mondaye ♦



    ♣ 26 ans
    ♣ Célibataire
    ♣ Français
    ♣ Chevalier de Juaye et secrétaire du chancelier
    ♣ Robert Pattinson
    ♣ Enation
    ♣ LIBRE


    Affable et courtois, mais peu enclin aux mondanités – Agira toujours aveuglément si le roi le lui ordonne – esprit pourtant faible si le souvenir d’Isabelle refait surface – Jugement rapide sur les gens, il se trompe peu souvent – Sang froid – Main sûre – Discret – Efficace – Sa confiance doit être méritée



    Comment un homme de petite noblesse provinciale peut-il devenir une ombre peu scrupuleuse ? L’histoire d’Arnaud se résume à un mot : celui de la trahison. Une déception amère dans ce cœur de jeune homme fier et honnête qu’était alors Arnaud de Mondaye.
    Normand de naissance, unique fils d'un vieux baron, Arnaud vécu l’enfance paisible de province, au rythme des précepteurs franciscains et des leçons de choses dans les forêts avoisinantes. Âme noble et fidèle, rompu à l’honnêteté de sa condition, il su être un jeune homme courtois, en qui chacun pouvait placer sa confiance. Tête froide et main solide, ses prouesses à l’épée n’égalaient toutefois pas sa finesse de jugement.
    C’est à 20 ans qu’il croisa le regard d’Isabelle de Lamballe, jeune demoiselle de compagnie de la reine Marie de Médicis. Douce et angélique jeune fille, elle le corrompit pourtant en l’entraînant dans l’intrigue trop audacieuse pour être réalisée ; aveuglé par cet amour simple, Arnaud suivi Isabelle pour soutenir la reine-mère, bientôt trahie par son roi de fils.
    Mais le tourbillon politique les enveloppa et lorsque la main de Richelieu décida de l’arrestation et de la mort d’Isabelle, le roi sauva toutefois le jeune homme: lorsque l'on a été aussi proche des confidents de la reine mère, on ne peut que détenir certains secrets.

    Aujourd'hui placé comme secrétaire du chancelier de France Etienne d'Aligre, Arnaud est au fait de tout ce qui peut transiter au conseil du roi, mais aussi non loin de ce qui se trame dans les ruelles des hôtels parisiens.


    ♦ Ceux que je connais ♦

    Spoiler:
     




    ♦ Louis de Sérigny ♦



    ♣ 30 ans
    ♣ Marié, deux enfants
    ♣ Français
    ♣Duc de Sérigny, comte de Denanville; conseiller d'état et Grand Ecuyer
    ♣ J J Feilds
    ♣ LIBRE


    Juste - Taciturne - Loyal - Muet sur ses affaires privées - Courtisan - Galant - Diplomate - Opportuniste - Indépendant - Orgueilleux - Attentiste - Spirituel - Homme de parole - Louvoie



    La famille de Sérigny peut se vanter de tirer ses lettres de noblesse dans le courage, et ce trait de caractère s’est transmis tout au long des générations. Proche de la couronne, sachant servir le pouvoir en place, ils peuvent paraître comme opportunistes, mais savent surtout tirer les bonnes ficelles. Louis ne déroge pas à la règle et le fait même avec brio.
    Né avec une cuiller d’argent recouverte d’or, il a grandi dans les jupes royales, son père ayant su profiter des largesses du roi Henri pour obtenir une place de choix. Le titre de duc a été donné à son père par Henri IV peu avant l'assassinat de celui-ci.
    Il reçu une éducation brillante en Vendée, avant de monter à Paris faire ses preuves, où il s’attira quelques faveurs de la couronne. Mais toujours méfiant de la température si changeante, il préféré rester éloigné des Luynes ou des Vitry.
    Soutenant toujours le roi, Louis a donc naturellement pris parti pour le jeune Louis XIII lorsque celui-ci a décidé de prendre le pouvoir en faisant chuter les Concini, se retirant au moment opportun. Par sa faculté à ne pas se radicaliser, il est souvent perçu comme un cheval mangeant à tous les râteliers, mais en vérité, sa seule ambition est de servir le roi, et de rester dans les hautes sphères.
    A l'assassinat des Concini, il est nommé Grand Ecuyer de France, puis en 1624, conseiller d'Etat.

    Si les favoris se font et se défont, Louis sait qu’il peut garder sa place bien plus longtemps, s’il joue de malice. Sa fille est la filleule du roi et par son esprit, il sait se faire apprécier de chaque partie. Parfois arbitre, cette situation lui convient parfaitement.
    Père peu intéressé par ses enfants, il réfléchis néanmoins à leur avenir et à quelles alliances il pourrait prétendre dans le futur lorsqu'il faudra les marier.


    ♦ Ceux que je connais ♦

    Spoiler:
     




"Il est permis de violer l'Histoire, à condition de lui faire un enfant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les3mousquetaires.forumactif.com
♕ Je suis Contenu sponsorisé ♕



MessageSujet: Re: ~Serez-vous... à l'Olympe du royaume?

Revenir en haut Aller en bas

~Serez-vous... à l'Olympe du royaume?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Trois Mousquetaires :: IL ETAIT UNE FOIS :: Choisis ton personnage :: Les prédéfinis-